Papier de soie de Samarkand

 

L'histoire de la production de papier en soie à Samarkand remonte au VIIIe siècle. En 751, la bataille de Samarkand se traduit par la défaite des Chinois, qui révèlent aux vainqueurs arabes les secrets de la fabrication du papier. L'invention se répand ainsi jusqu'en Andalousie. C'est près de Cordoue, puis Séville, qu'apparaissent les premiers moulins à papier en Europe.Samarkand était la première ville en Asie Centrale et la deuxième dans le monde après les villes chinoises , qui avait son propre papier de qualité à partir d'écorce de mûrier .  Le papier produit à Samarkand était sur les routes caravanières jusqu’au milieu du XIXe siècle. Le papier de Samarkand occupe une place particulière dans l'histoire du développement des relations diplomatiques et économiques entre les peuples de l'Asie et de l'Europe .

Bien que le processus de fabrication du papier semble simple à première vue , il nécessite un travail important et intensif . Les branches de mûrier sont trempées dans l’eau pendat trois jours et l’écorce est ôtée. Après les fibres seront tapées pour écarser avant de les mettre dans des grandes cuves pour être boullies. La bouillie obtenue est ensuite filtrée et mise dans des cadres au format désiré,et empilée avec un intercalaire de tissu.
Elle est mise sous presse 3 jours et ensuite le séchage continu à l'air pour donner de la brillance à la feuille,un polissage est effectué avec une pierre d'agate.

Cette tradition de la fabrication manuelle de papier en soie continue aujourd’hui à Samarkand et vous aurez la possibilité d'en découvrir la technique lors de votre voyage dans cette splendide ville d’Orient.